Re: ANMAL’Z

Acasă Discuții Autori BILAL Re: ANMAL’Z

#4354
_Maxim
Participant

Enki Bilal: „J’ai écrit un western aquatique post-apocalyptique”
„Am scris un western acvatic post-apocaliptic.”

„l faut etre conscient du mal que, au cours du XXe siecle, on a fait a cette planete”, explique Enki Bilal. „Aujourd’hui, il est normal qu’elle pousse un coup de sang et qu’elle se révolte”. Invité du Monde des livres sur LCI, jeudi 5 mars, le dessinateur de BD et cinéaste – il est l’auteur de trois longs métrages – commente son dernier album, Animal’z, paru chez Casterman.
Trebuie sa fim constienti de raul pe care, in cursul secolului XX, l-am facut acestei plaente, explica Enki Bilal. Astazi, este normal ca ea sa sa-nfurie si sa se revolte.
Invitat al Le Monde des livres pe LCI, joi 5 martie, desenatorul de BD si cineast – este autorul a trei lung-metraje – comenteaza unltimul sau album, Animal’z, aparut la Casterman.

„On ne parle meme plus de la catastrophe écologique, dit-il. On est apres l’apocalypse. Dans un monde hybride oul’homme et l’animal, qui se partagent cette planete depuis le début, vont avoir besoin l’un de l’autre. C’est leur survie qui est en cause”.
Nici nu mai vorbim de castastrofa ecologica, spune el. Suntem dupa apocalipsa. Intr-o lume hibrida unde omul si animalul, care-si impart aceasta planeta de la inceput, vor avea nevoie unul de celalalt. De asta depinde supravietuirea lor.

Dans cet album qu’il qualifie de „western aquatique post-apocalyptique”, Bilal revient, apres la série du Monstre, a une technique de dessin. Il parle de Belgrade ouil est né et ouil a découvert le cinéma. „Les seuls films que l’on pouvait voir, dans cette „dictature soft” qui régnait a Belgrade dans les 1950 étaient des westerns américains (avec John Wayne, Gregory Peck, Burt Lancaster…). C’est de la qu’est venu mon plaisir du dessin”.
In acest album pe care-l califica drept „western acvatic post-apocaliptic”, Bilal revine, dupa seria Monstrului, la o tehnica a desenului. El vorbeste de Belgrad unde s-a nascut si unde a descoperit cinema-ul.
Singurele filme pe care le puteam vedea, in acea „dictatura soft” care domnea la Belgrad in anii 1950 erau westernurile americane (cu John Wayne, Gregory Peck, Burt Lancaster…). De aici a venit placerea mea de a desena.

Arrivé a Paris en 1961, il découvrira la BD francophone et la littérature, et fera une rencontre déterminante avec René Goscinny qui, en l’encourageant a persévérer, lui mettra indirectement le pied a l’étrier chez Pilote.
Sosit la Paris in 1961, el descopera BD francofona si literatura si va avea o intalnire hotaratoare cu René Goscinny, cel care, incurajandu-l sa persevereze, ii va face intrarea la Pilote.

Aujourd’hui, Bilal voit comme une consécration que la BD, „cet art hybride et transversal qui se nourrit de littérature, de cinéma, de photo, de peinture…”, entre au Louvre.
Astazi, Bilal vede ca o consacrare a Benzii desenate, „aceasta arta hibrida si transversala care se hraneste cu literatura, cinema, fotografie, pictura”, intrarea ei la Louvre.

video integral, aici:
http://www.wat.tv/video/enki-billal-est-invite-monde-1b06z_16vy8_.html