Re: Enki Bilal : „Animal’z c’est un peu une thérapie”

Acasă Discuții Autori BILAL Re: Enki Bilal : „Animal’z c’est un peu une thérapie”

#4361
_Maxim_Maxim
Participant

Western futuriste habité par des personnages typés, l’album Animal’z est une rupture dans le travail du dessinateur yougoslave Enki Bilal. „C’est une réaction épidermique contre la peinture. Apres La Tétralogie du Monstre qui m’a pris 12 ans, j’avais besoin de revenir aux fondamentaux de l’art graphique, a savoir le dessin. Animal’z c’est un peu une thérapie. Un album en flux tendu réalisé d’une traite. Je savais qu’il n’y aurait pas de suite, que je ne retrouverais pas ces personnages.”
Western futurist locuit de personaje caracteristice, albumul Animal’z este o ruptura in maniera desenatorului iugoslav Enki Bilal. „Este o reactie epidermica impotriva picturii. Dupa Tetralogia Monstrului care mi-a luat 12 ani, aveam nevoie sa revin la fundamentele artei grafice, la desen indeobste. Animal’z este intr-un gel o terapie. Un album in flux continuu realizat intr-un singur parcurs. Stiam ca nu va fi o urmare, ca nu voi reintalni aceste personaje.”

Plutôt habitué des univers utopistes, Bilal place, cette fois-ci, son histoire dans un contexte presque réaliste. „Derriere chaque album, chaque travail, il y a des questions sur notre monde. Je suis un grand consommateur de médias. Mon parcours est lié a l’actualité, sauf que j’ai souvent l’impression d’avoir un petit pas d’avance sur la réalité. Mais je pense que 90 % de la trame de ce récit est réelle. Les personnages ont des préoccupations contemporaines. Ce n’est pas du tout un univers de science-fiction.”
Mai degraba obisnuit cu universurile utopiste, Bilal plaseaa, de data asta, povestea intr-un context aproape realist. „In spatele fiecarui album, a fiecarei lucrari, se afla intrebari despre lumea noastra. Sunt un mare consumator de media. Parcursul meu este legat de actualitate, numai ca deseori am impresia ca sunt cu un pas inaintea realitatii. Dar cred ca 90% din trama poevestirii este reala. Personajele au preocupari contemprane. Nu este deloc un univers SF.

Retour aux sources

Habitué a des albums baroques et moins linéaires, le lecteur risque d’etre agréablement surpris par cet opus qui n’hésite pas a s’éloigner des paysages urbains si chers a Bilal. Ici, on passe son temps sur une banquise a la dérive. „Je cherche moi-meme a me surprendre pour continuer a prendre du plaisir. Mon métier est une chance, ça serait honteux de ne pas en profiter. J’ai atteint beaucoup de mes envies, beaucoup de mes objectifs, dont le premier, le principal en fait, est la liberté de création. J’ai la chance d’etre suivi par des lecteurs fideles qui se sont renouvelés en cours de route. Meme quand je les embarquais sur des voies un peu plus tortueuses, comme Le cycle du Monstre qui n’a pas été facile pour eux.”
Obisnuit cu albumele baroce si mai putin lineare, cititorul risca sa fie surprins placut de acest opus care nu ezita sa se departeze de paisajele urbane ata de dragi lui Bilal. Aici, totul se petrece pe o bancgiza in deriva. „Caut sa ma suprind pe mine insumi pentru a continua sa-mi faca placere. Am atins multe dintre poftele mele, multe din obiectivele mele. dintre care primul, principalul de fapt, este libertatea creatiei. Am sansa de a fi urmat de cititorii fideli care s-au innoit pe parcurs. Chiar si cand ii ambarcam pe cai mai intortocheate, precum ciclul Monstrului care n-a fost usor pentru ei.”

Hermétique, l’univers développé par Bilal ne se laisse généralement pas dompter a la premiere lecture. Dans ce domaine, Animal’z renoue avec plus de simplicité et un scénario moins alambiqué – qui n’est pas sans rappeler l’époque de la collaboration avec Pierre Christin.
Ermetic, universul dezvoltat de Bilal nu se lasa in general imblanzit la prima lectura. In acest domeniu, Animal’z reinnoada cu mai mult simplicitate si un scenariu mai putin alambicat – care aduce aminte de colaborarea cu Pierre Christin.

„Il existe plusieurs façons d’aborder cette BD. Il y a d’abord une histoire tres terre-a-terre: un western moderne avec des ours blancs en guise d’indiens. Il y a le récit de ces deux duellistes qui représentent la quintessence de l’esprit humain d’avant la catastrophe. Ils sont dans un nihilisme positif. Ces deux hommes ont atteint une forme de perfection dans un monde dont ils ne peuvent plus rien espérer. La troisieme lecture se fait en cinq images qui sont un peu des tetes de chapitre. On y suit l’évolution de la cohabitation entre l’homme et l’animal. Actuellement je considere que notre monde est arrivé a la troisieme image, celle ou l’homme vient en aide a l’animal fatigué. Cette thématique environnementale me touche de plus en plus. C’est pourquoi je vais la prolonger sur deux albums qui seront, toutefois, totalement indépendants de celui-ci. C’est un chantier qui m’excite, mais que je compte réaliser en parallele avec la réalisation de mon prochain film.”
„Exista mai multe moduri de a aborda aceasta BD. Mai intai exista o poveste mai terestra: un western modern cu ursi albi in loc de indieni. Mai este povestea celor doi duelisti care reprezinta chintesenta spiritului uman in fata catastrofei. Amandoi, intr-un nihilism pozitiv. Cei doi au atins o forma de perfectiune intr-o lume de la care nu mai asteapta nimic. Cea de-a treia lectura se face in cinci imagini in chip de capete de capitol, unde urmarim relatia coabitarii intre om si animal. Personal cred ca am ajuns la cea de-a treia imagine, unde omul vine in ajutorul animalului obosit. Aceasta tematica ecologica ma atinge tot mai mult. De aceea as vrea sa o prelungesc pe doua albume, care vor fi totusi independente de acesta. Este un santier incitant, dar sper sa le realizez in acelasi timp cu realizarea noului meu film.”

Vincent Genot

http://www.levif.be/actualite/culture/72-61-31343/enki-bilal—-animal-z-c-est-un-peu-une-therapie-.html