Re: Yves Huppen

#3399
_Maxim_Maxim
Participant

Pana om avea vreo confirmare, o stire, ceva, iata din cele promise, o interesanta bio-bibliografie a lui Yves Huppen, fiul lui Hermann Huppen (en francais, s’il vous plait)
Naissance le 17/03/1967 a Etterbeek, commune de Bruxelles (jusqu’ici tout va bien; ou plutôt, c’est apartir de ce moment que tout se gâte), d’un pere dessinateur (si vous voyez de qui je veux parler) et d’une mere employée ala banque nationale.
– Études brillantes ala maternelle.
– Études tout aussi brillantes al’école primaire.
– Brillants débuts dans le secondaire (college St Pierre d’Uccle, chez les cathos et les “péteux” C’est ici que se termine ma carriere de bon éleve.
– Des lors, ce ne sera qu’une longue et pénible descente aux enfers qui confirmera que je ne suis pas fait pour les études.
– Inscription al’IAD (a Louvain-la-Neuve). Je reve de faire du cinéma. Mais c’est d’avantage vers la télévision qu’on nous oriente (c’était avant les quelques réussites du cinéma belge, ce qui ne signifie pas pour autant que ce n’est plus la galere pour les jeunes!). C’est alors que je décide de devenir auteur BD. Il est vrai que j’ai toujours dessiné et que petit je voulais faire ce métier. Il est aussi vrai que je n’éprouve pas pour ce métier la meme passion que mon pere ou d’autres dessinateurs. Je suis un “touche atout“dans l’âme. La preuve :
– Participations ades concours vidéo amateur: j’obtiens quelques prix.
– J’écris l’un ou l’autre article pour une revue de sport assez confidentielle: passionné par la gym, j’entre en contact via Télémoustique avec Christian Grétry, al’époque champion national et consultant technique ala RTBF. Je deviens son caméraman pour rendre compte de ses activités aupres de son sponsor.
– Je reve aussi de la Roumanie (gym oblige). Ayant noué des contacts avec des entraîneurs roumains, je pars la-bas avec ma caméra. J’obtiens l’autorisation de l’entraîneur de l’équipe olympique roumaine de filmer ce que je veux dans le centre d’entraînement de ses gymnastes, la ou on façonne de nouvelles Nadia Comaneci. Aucune caméra n’avait jamais été autorisée afilmer dans l’enceinte de ce centre. Plusieurs télés dont ABCsports (USA) se montrent intéressées mais il me faut une équipe de tournage professionnelle et la il n’y a plus personne. Le projet tombe a l’eau. Quelques années plus tard, France3 y tourne un reportage, la ou “aucune caméra…”. C’est jusqu’a présent ma plus grosse désillusion.
– Premiere publication, déja avec mon pere, aux éditions Dupuis, du “Secret des Hommes-Chiens”, énorme bide commercial. J’ai alors compris qu’il me fallait encore travailler pour atteindre un niveau professionnel décent, meme si certaines idées étaient assez bonnes mais mal développées.
– Service militaire en Allemagne (10 mois, aWerl, 3A, pour ceux que cela intéresse).
Malgré le fait que je ne sois pas tres militariste, ce *** sur le plan humain une tres bonne expérience.
– Je rencontre ma future épouse lors d’un de mes nombreux voyages au pays de Dracula (j’en suis aplus de 30 en moins de dix ans). Pendant un an, nous vivons dans un petit studio a Bucarest ou elle termine ses études d’économies.
– En mai 1998, j’épouse Iocasta Iosefina Morosanu et jusqu’a aujourd’hui, je n’ai pas eu de raison de le regretter! Nous habitons depuis deux ans ensemble a Bruxelles.
– En septembre 2000, je publie avec mon pere “Liens de Sang. “
– En septembre 2001, re belote avec “Rodrigo. “

Eh?
(a suivre)